Home

En construction de bicyclettes, on utilisera deux types de métaux pour l’apport : la brasure au bronze et la brasure à l’argent.

L’alliage de bronze est le plus communément utilisé. Le bronze est d’un prix modique et possède une grande résistance à la tension, il remplie facilement les fissures et son point de fusion est à 1600°F. L’acier des tubes communs ou des tubes Reynolds peuvent être chauffés jusqu’à 2000°F sans dommage. Il en résulte qu’en utilisant le bronze on garde une marge de sécurité de quelques centaines de degrés.

Pour un soudeur expérimenter cela ne pose pas de difficulté en soi. Mais il existe certains cas dans lesquels la soudo-brasure des tubes avec du bronze est plus délicate.

Premièrement lorsque l’on utilise des tube trés fins pour la construction d’un cadre, une chauffe légère suffit à l’amener à température de brasage. De par leur finesse, une surchauffe des tubes est vite arrivée car il dissipent peu la chaleur,

Deuxièmement, la flamme utilisée est autour de 5000°F. Si on la maintient sur un endroit assez longtemps cela peut endommager diablement le tube. C’est particulièrement vrai pour la brasure au bronze qui nécessite une flamme très petite, avec beaucoup d’oxygène. Cette flamme est nécessaire pour rendre le bronze assez fluide. En utilisant une flamme plus froide on obtiendra nécessairement un joint défaillant et des tubes surchauffés. En tentant de fondre le bronze avec la mauvaise flamme, le soudeur surchauffera ses tubes. Si il règle le chalumeau à la bonne flamme et qu’il la maintient en mouvement, il peut obtenir d’excellentes brasures au bronze.

La brasure à l’argent ne contient qu’une partie d’argent, le reste étant un composé similaire à la brasure bronze. Le plus elle contient d’argent, le plus sa température de fusion est basse, le plus elle est fluide, les plus fins sont les interstices où elle se glissera et le plus elle est coùteuse. De la brasure à 60% d’argent peut-être de 30 à 40 fois plus chère que de la brasure bronze ordinaire. Pour les emboitements à manchons des cadres de vélo, la brasure de 45% à 60% d’argent est la plus efficace. Leur température de fusion se situe autour de 1100°F et une flamme “froide” avec moins d’oxygène est utilisée. Conséquemment il est virtuellement impossible d’altérer les tubes lors de la chauffe. Cependant, utiliser la brasure à l’argent pour des pièces peu jointives comme les sifflets des haubans sur le tube de selle est presque hors de question. Celle-ci tend à s’aplatir sur la pièce, pas à s’épaissir en un congé. On se rabat sur de la brasure avec peu d’argent ou au bronze. Apparaisse une faille d’un centième de millimètre, et une soudure à l’argent, contrairement au bronze,  perdra 75% de sa solidité. Enfin veillez à n’acheter que de la brasure -argent sans cadmium, un métal lourd dangereux pour la santé.

On touchera un mot pour la fin sur la forme de la brasure. Généralement des baguettes de 1/16 de pouce, c’est ce qu’on préfère. Parfois des 1/8 de pouce pour des assemblages avec beaucoup d’apport.

Bref en résumé: de l’argent pour les manchons et du bronze partout ailleurs.

 

The Proteus Framebuilding Book – A guide for the novice bicycle framebuilder – Dr. Paul Proteus (traduction : ma pomme)

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s